Sélectionner une page

Il s’agit essentiellement de supports métalliques solides dont la fonction est de soutenir et de maintenir dans une position perpendiculaire à la surface d’appui, les motos sans béquille (ou celles avec seulement une béquille latérale). C’est le cas par exemple des véhicules de course et des modèles routiers appartenant à certains segments tels que le nu, le supersport, l’enduro, le cross, le trial, etc.

L’appellation «  »soulevé » » indique une autre fonction importante pour ce type de support, à savoir permettre le levage et, dans tous les cas, le décollement des roues du véhicule du sol. Grâce à cela, l’utilisateur, qu’il soit un professionnel ou un particulier qui entend se consacrer aux opérations d’entretien de son véhicule, peut effectuer en toute autonomie la dépose de certains éléments importants qu’il ne serait pas possible de retirer autrement.

Les tribunes surélevées sont également utiles pour maintenir les caractéristiques géométriques des pneus inchangées dans le temps. Pendant les longues périodes d’immobilisation, sous l’action constante du poids du véhicule, elles ont tendance à se déformer. Les tréteaux de levage permettent de sauvegarder la structure des pneus et donc de les faire durer plus longtemps.

QUELLES OPÉRATIONS PEUVENT ÊTRE EFFECTUÉES ?

Il existe différents types de tréteaux sur le marché, chacun ayant ses caractéristiques spécifiques. D’une manière générale, les moins chers sont aussi les plus «  »limitants » », mais voyons en détail quels types de supports pour motos sont disponibles sur le marché, et leurs caractéristiques :

ENDURO – Convient aux motos d’enduro, de motocross et de supermotard, il soutient le véhicule par le dessous du moteur/châssis et le soulève au moyen d’un système de leviers actionnés par un levier spécial. Les meilleures tribunes d’enduro ont la zone d’appui équipée d’un revêtement en caoutchouc pour éviter les rayures sur les surfaces en contact avec le cadre, et des roulements qui améliorent le fonctionnement du système de levage. Certains stands d’enduro sont également équipés d’un plateau à outils confortable. La capacité de charge maximale est généralement de l’ordre de 180 kg.

AVANT – Permet de soulever la roue avant (ou le train avant) de la moto et peut être du type à fourche et à bec inférieur. Contrairement à la première, la seconde est généralement réglable en hauteur.

Tous deux sont fournis avec des accessoires (axes de différents diamètres, supports réglables, etc.) qui les rendent adaptables à tout type de vélo de route.

REAR – Soulève la roue arrière de la moto du sol et est disponible en deux variantes principales : pour les bras oscillants unilatéraux et pour les bras oscillants bilatéraux. Pour cette dernière, il existe encore deux distinctions : les béquilles avec fixation par fourche, qui peuvent être utilisées en installant dans le bras oscillant les cliquets spéciaux (généralement vendus séparément), ou les béquilles avec fixation universelle (adaptées aux bras oscillants sans cliquets). Les deux sont généralement réglables en largeur.

Tréteau central de levage avec pivot PASSENGER – Permet de soulever l’avant, l’arrière (ou les deux) à l’aide d’un petit support